Infirmier puériculteur (IP)

Publié le Mis à jour le 14/11/2023 | Temps de lecture : 6 minutes

Les infirmières puéricultrices et infirmiers puériculteurs sont spécialisés dans les soins et l’accompagnement apportés aux nouveaux nés, aux enfants et à leurs parents. Leur mission principale : veiller à leur bonne santé et à leur bien-être général.

Concrètement, les infirmières puéricultrices et infirmiers puériculteurs évaluent le développement physique et psychologique de l’enfant, ainsi que son état de santé. Ils posent un diagnostic social, éducatif et sanitaire et accomplissent les actions conduisant à l’autonomie de l’enfant et de sa famille. Enfin, ils accompagnent les parents et la famille dans l’exercice de leurs fonctions parentales en les aidant à réaliser des activités de soins, de prévention et d’éducation. La formation d’infirmier puériculteur est accessible aux titulaires d’un diplôme d’État d'infirmier (bac +3) ou de sage-femme (bac + 4).

    Le filigrane de la Marianne, situé en haut à droite de la vidéo indique qu’il s’agit d’une campagne du Gouvernement.

    Aminata, infirmière puéricultrice de formation, est interviewée, face caméra, au sein d’une crèche.

    Extraits :

    Je m’appelle Aminata, je suis infirmière puéricultrice et responsable de crèche collective.

    Mon métier : donc la fonction principale, je dirais que c’est d’accueillir et d’accompagner les enfants de trois mois à trois ans, et leur famille puisque l’enfant qui arrive en crèche est accompagné forcément de ses parents.

    Au niveau de mes fonctions, il y a également tout le côté administratif, et ensuite il y a une partie accompagnement et encadrement des équipes. Humainement, ces relations de management m’apportent beaucoup.

    Moi j’ai toujours voulu être infirmière puéricultrice, donc en faisant mes petites recherches, on m’a dit « il faut être infirmière avant ». Je suis allée en école d’infirmière, j’ai travaillé en pédiatrie, justement en lien toujours avec cette spécialité dans la puériculture. Et j’ai entamé des études d’infirmière puéricultrice. En hospitalier j’avais acquis un certain nombre de compétences autour de soins, d’accompagnement des familles d’enfants malades et j’avais vraiment ce souhait d’accéder à l’univers de la petite enfance, où on a un regard plus fin autour du développement de l’enfant, de l’accompagnement au quotidien. Chose qu’on n’a pas en hospitalier.

    En début de carrière, j’étais adjointe dans une structure aussi petite enfance et j’ai également eu le souhait d’évoluer et de postuler sur un poste de direction.

    Alors à des jeunes qui souhaiteraient se lancer dans les métiers de la petite enfance, je dirais ne pas hésiter à, déjà, dès la troisième, orienter un stage d’observation en crèche ou en jardin d’enfant, en tous cas dans un établissement petite enfance. De travailler et de lire. Lire des articles autour de la petite enfance, les livres autour de la petite enfance également.

    Aujourd’hui, ce qui me plaît le plus, c’est accueillir l’enfant et sa famille dès les premières semaines, les premiers mois. Ce travail de mise en confiance des familles et le suivi de l’évolution de l’enfant sur les trois ans. On aura été présent, voilà, les premières années de leur vie qui sont vraiment déterminantes pour la suite.

    Panneau de fin : « Les métiers de la petite enfance nous font grandir ». Le mot « grandir » grandit à l’écran.

    S’affiche l’url : metiers-petite-enfance.gouv.fr

    Carton de fin : Gouvernement. Liberté, Égalité, Fraternité.

    En quoi consiste le métier d’infirmier puériculteur ?

    Les infirmières puéricultrices et infirmiers puériculteurs doivent apprécier le contact avec les enfants et leurs parents et apprécier de travailler en équipe.

    Ils maîtrisent les connaissances du développement de l’enfant, de ses besoins fondamentaux et de sa santé, y compris dans le cadre environnemental, et les transmettent au sein d’une équipe pluridisciplinaire au bénéfice de la qualité d’accueil des enfants.

    Au quotidien, les infirmiers puériculteurs et infirmières puéricultrices :

    • accueillent, écoutent les familles, recueillent les informations relatives à l’enfant et informent les familles du déroulement de l’accueil de leur enfant, de manière à assurer une continuité dans la satisfaction des besoins de l’enfant ;
    • observent les enfants afin de suivre et favoriser leur éveil et leur développement ;
    • proposent et organisent avec l’équipe éducative des activités d’éveil visant à accompagner l’enfant vers l’autonomie et l’apprentissage de la vie sociale ;
    • impulsent, suivent et évaluent avec l’ensemble de l’équipe le projet pédagogique de l’établissement. Ils font part à l’équipe de leurs observations quotidiennes pour une prévention et une prise en charge individuelle de l’enfant ;
    • dirigent une ou plusieurs unité d’accueil du jeune enfant, en lien avec les professionnels pluridisciplinaires avec lesquels ils exercent leurs activités ;
    • contrôlent et accompagnent les conditions d’accueil du jeune enfant proposées par les professionnels des modes d’accueil (établissement d'accueil du jeune enfant et assistants maternels). 

    Où peut-on exercer ?

    Au sein d’équipes pluridisciplinaires, ces professionnels peuvent exercer :

    • dans les crèches et établissement d'accueil du jeune enfant (EAJE) ;
    • dans les établissements de santé, sociaux et médico-sociaux ;
    • dans les services de protection de la santé de l’enfant et de sa famille ;
    • dans les services d’accueil des enfants, de la naissance à l’adolescence ;
    • à l’hôpital, dans les services de maternité et de pédiatrie ;
    • dans les services départementaux de PMI (protection maternelle et infantile).

    Quelles sont les aptitudes nécessaires ?

    • Sensibilité à l’univers des tout-petits ;
    • Patience et respect d’autrui ;
    • Résistance physique ;
    • Stabilité émotionnelle ;
    • Sens des responsabilités ;
    • Souci de la sécurité et de l’hygiène ;
    • Capacités relationnelles pour accompagner les familles et les professionnels de la petite enfance ;
    • Sens aigu de l'observation ;
    • Sens du travail en équipe ;
    • Pédagogie pour assurer la formation des professionnels et l’encadrement du personnel. 

    Quelle formation pour devenir puéricultrice / puériculteur ?

    Le diplôme d’État de puéricultrice/puériculteur se prépare dans des écoles spécialisées accessibles sur concours. Il permet d’atteindre un niveau Bac +4. Pour s'y inscrire, il faut être titulaire :

    Généralement d'une durée d'un an, la formation alterne enseignement théorique et stages pratiques.

    Cartographie des établissements de formation d'infirmière puéricultrice et infirmier puériculteur

     

     

      Retrouver la liste des établissements de formation dispensant le diplôme d’État de puériculture.

      Voir également la liste sur le site de l’Onisep ou sur le site de France Compétences.

      Aides financières

      En fonction de la situation financière de l’étudiant ou de sa famille, des bourses d’étude peuvent être attribuées par les conseils régionaux. 

      À savoir Pour les formations pratiques dans l'Union européenne, le programme ERASMUS+ peut être utilisé pour financer en partie les frais de formation pratique (stage) à l'étranger. Pour plus d'informations, consulter le site erasmusplus.

      Quelles évolutions professionnelles ?

      En exerçant dans une crèche, les infirmiers puériculteurs et infirmières puéricultrices sont appelés rapidement à prendre des responsabilités de direction ou direction-adjointe. En tant que manager, ils veillent à la cohésion de l’équipe, en organisant des temps réguliers d’échanges. Ils sont soucieux des conditions de travail des professionnels au sein de la crèche et participe à leur formation continue. La gestion administrative et financière de la crèche fait également partie de leur quotidien.

      Les infirmières puéricultrices et infirmiers puériculteurs peuvent évoluer vers les missions suivantes :

      • directeur adjoint ou directeur d’établissement d'accueil du jeune enfant ;
      • encadrement de proximité d’unité de soins ;
      • formateur en soins et activités paramédicales ;
      • spécialiste en hygiène ;
      • directeur des soins ;
      • référent santé et accueil inclusif ;
      • cadre de pôle...

      Où trouver les offres d’emplois ?

      Voir les offres d’emploi d’infirmier puériculteur sur le site de Pôle emploi.

      Pour en savoir plus sur le métier d’infirmier puériculteur et infirmière puéricultrice 

      Lire la fiche de l'ONISEP

      Toutes nos fiches sur les métiers de la petite enfance

      Découvrez nos différentes fiches présentant les métiers de la petite enfance sur le site solidarites.gouv.fr :