Métiers du soin et de l’accompagnement : soutenir le secteur social et médico-social

Publié le 16/12/2022 Mis à jour le 23/12/2022 Temps de lecture : 4 minutes

Métiers du soin et de l’accompagnement

Acteurs de la solidarité et de la cohésion sociale, les métiers de l’accompagnement social et médico-social permettent d’accompagner les parcours de vie des plus vulnérables, d’être à l’écoute des autres, de créer des liens, reconstituer des réseaux de solidarité, mais aussi négocier, élaborer des projets, être acteur du développement social…

Ils offrent des carrières enrichissantes qui revêtent des réalités variées :

  • Les métiers : aides-soignants, accompagnants éducatifs et sociaux, éducateurs spécialisés, infirmiers, etc.
  • Les lieux d’exercice : EHPAD, services à domicile, foyers de vie, centres d’hébergement...
  • Les publics accompagnés : personnes âgées, personnes handicapées, aide sociale à l’enfance, adultes en difficulté sociale...

Pour renforcer l’attractivité du secteur social et médico-social, l’État mène une politique ambitieuse, autour de quatre principaux leviers : faire progresser les rémunérations, renforcer la formation des professionnels, améliorer les conditions de travail, valoriser l’image des métiers du médico-social.

Améliorer les rémunérations

Afin de renforcer l’attractivité des métiers du secteur social et médicosocial, les carrières et rémunérations des personnels ont été revalorisées. Depuis 2020, les pouvoirs publics, au premier rang desquels la sécurité sociale, ont permis l’augmentation des salaires de deux millions de salariés du secteur.

Cinq étapes peuvent être distinguées : les accords du Ségur de la santé, les accords de la branche de l’aide à domicile, les accords dits « Laforcade », leur prolongement dans la loi de financement de la sécurité sociale pour 2022 et enfin les revalorisations décidées lors de la conférence des métiers de l’accompagnement social et du médico-social présidée par le Premier ministre Jean Castex en 2022, étendant les hausses de rémunération notamment aux professionnels socioéducatifs des établissements sociaux et médicosociaux.

Former plus de professionnels

La qualification des professionnels est un axe stratégique pour le Gouvernement, qui met en œuvre une politique volontariste pour former de nouveaux professionnels, mais aussi qualifier ceux déjà en poste.

Pour faire entrer plus de professionnels dans les métiers du soin et de l’accompagnement, l’État  et les régions ont financés l’ouverture de 12 600 places de formations supplémentaires depuis 2020 pour les diplômes d’aide-soignant, d’infirmier et d’accompagnant éducatif et social.

Pour rendre les métiers d’aide-soignant et d’accompagnant éducatif et social plus attractifs, les référentiels ont été rénovés ; le concours d'entrée pour les aides-soignants a été supprimé, la sélection à l'entrée des instituts de formation repose désormais sur une analyse du dossier du candidat et un entretien.

Des mesures pour favoriser le développement de l’apprentissage ont été prises, notamment la fin du quota limitant les places ainsi que des incitations financières spécifiques pour réduire le coût pour l’employeur du salaire des apprentis.

Améliorer les conditions de travail dans le secteur

Améliorer le quotidien des professionnels est l’un des objectifs majeurs du Gouvernement dans un secteur marqué par une très forte sinistralité : le taux d’accidents du travail et de maladies professionnelles est en effet très élevé dans le champ du secteur social et médico-social, notamment pour les métiers du grand âge et de l'autonomie.  C’est pourquoi une stratégie nationale de promotion de la qualité de vie au travail a été initiée dans les EHPAD en 2018 par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) pour permettre à tous les établissements et services de bénéficier d’actions de conseil en organisation, d’achat de petits équipements, d’actions de prévention des troubles musculo-squelettiques et de des risques psycho-sociaux, etc. Cette stratégie est en cours de déclinaison pour les métiers du domicile.

Consulter le guide pratique à disposition des établissements sociaux et médico-sociaux

Valoriser les métiers du social et du médico-social

Afin de faire venir davantage de professionnels dans les métiers du soin et de l’accompagnement, l’État  mène des actions à plusieurs niveaux.

Des plateformes des métiers de l'autonomie ont été mises en place dans 20 départements pour proposer un accompagnement renforcé dans la recherche d’emploi et la prise de poste ainsi qu’un appui aux employeurs pour les aider à recruter.

Des actions spécifiques sont menées vers les jeunes, à travers le plan 1 jeune 1 solution ou les missions de service civique ;  ou à destination des demandeurs d’emploi avec des dispositifs spécifiques déployés par Pôle Emploi.

Découvrir la campagne de communication Les métiers du soin et de l'accompagnement recrutent sur le site du ministère de la Santé et de la Prévention

Pour aller plus loin

Sites utiles

  • Onisep : Toutes les informations sur les métiers, pour réussir son orientation
  • Pôle emploi : Les offres d’emploi du secteur
  • Mon compte formation : Les solutions pour se reconvertir, connaître ses droits et se faire accompagner
  • Cap emploi : Des solutions adaptées au projet professionnel des personnes handicapées dans votre région
  • Handicap.gouv.fr : Toute l’information officielle du secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées

Actualités, presse, ressources