Éducateur technique spécialisé

Diplôme d'État de niveau II, grade licence

Publié le 02/03/2022 Temps de lecture : 3 minutes

L'éducateur technique spécialisé élabore des parcours d’insertion, met en œuvre des actions de formation professionnelle et assure l’encadrement technique d’activités professionnelles. Il effectue l’ensemble de ce travail grâce à des compétences acquises dans le cadre d’une formation technique ou d’un exercice professionnel à caractère technique antérieur ainsi qu’à une bonne connaissance du monde du travail.

L’éducateur technique spécialisé exerce au sein d’une équipe pluriprofessionnelle.

L’éducateur technique spécialisé exerce des fonctions éducatives auprès de publics diversifiés :

  • Enfants ;
  • Adolescents ;
  • Adultes ou adultes vieillissants, en situation de handicap, de précarité, en difficulté sociale et familiale, de dépendance et/ou en souffrance physique ou psychique ou inscrits dans un processus d’insertion ou de réinsertion socioprofessionnelle ou en prévention de la marginalisation.

Où s'exerce le métier ?

  • Au sein des collectivités locales, associations, entreprises, établissements publics, les trois fonctions publiques (État, hospitalière, territoriale) ;
  • Au sein des entreprises adaptées, établissements et services d’aide par le travail (ESAT), foyers de vie, centres de rééducation professionnelle ou fonctionnelle, instituts médico-éducatifs (IME), instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques (ITEP), chantiers éducatifs, entreprises, chantiers et ateliers d’insertion, centres d’adaptation à la vie active, établissements d’accueil pour personnes âgées…

Quelles sont les débouchés ?

Les éducateurs techniques spécialisés peuvent exercer dans le secteur privé ou dans le cadre d’une des trois fonctions publiques.

Quelles sont les possibilités d'évolution de carrière ?

Avec quelques années d’expérience et une formation complémentaire, l’éducateur technique spécialisé peut assurer la responsabilité d’un service ou diriger un établissement.

Les ETS peuvent aussi poursuivre une formation supérieure pour préparer :

  • Le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (CAFERUIS) ;
  • Le diplôme d’État d’ingénierie sociale (DEIS)
  • Le certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de chef de service d’intervention sociale (CAFDES)

Le diplôme requis et les conditions d'admission

Peuvent être admis en formation les candidats remplissant au moins une des conditions suivantes :

  1. Être titulaire du baccalauréat ;
  2. Être titulaire d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV ;
  3. Bénéficier d’une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l’article L. 613-5 du code de l’éducation.

Les aptitudes pour s'engager dans la formation

  1. Intérêt pour les problèmes humains et sociaux
  2. Posséder un métier de base
  3. Sens de l'écoute
  4. Capacité à travailler en équipe
  5. Goût pour la transmission des savoirs

À partir de la rentrée 2019, les modalités d’accès à la formation sont les suivantes :

  • Dossier constitué par le candidat ;
  • Entretien destiné à apprécier l’aptitude et la motivation du candidat à l’exercice de la profession.

En savoir plus

En savoir plus sur la formation, la durée et le contenu des études, les modalités particulières, les aides financières.

Correspondants des DRAJES

Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val de Loire
Corse
Grand-Est
Hauts-de-France
Ile-de-France
Normandie
Nouvelle Aquitaine
Occitanie
Pays de la Loire
PACA
Guadeloupe
Guyane
La Réunion
Martinique
Mayotte